Prendre rendez-vous Plateforme l'Avancée

CHIRUGIE INTIME DE LA VULVE

Suivre L'AVANCEE et le CRSF sur YouTube est maintenant possible : Retrouvez nous vite
  1. Accueil
  2. Spécialités
  3. CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ET MAMMAIRE
  4. CHIRUGIE INTIME DE LA VULVE

Votre chirurgien vous a proposé une chirurgie réparatrice vulvo-vaginal et périnéal, vous intégrerez le parcours de soin chirurgie du Centre l’Avancée.

DANS QUELLES INDICATIONS UNE CHIRURGIE INTIME EST PROPOSÉ ?

INDICATION D’UNE VULVO VAGINOPLASTIE CHIRURGICALE : RÉPARATION DE LA BÉANCE VULVO VAGINALE

  • Sensation de relâchement vaginale
  • Diminution de la sensation pedant les rapports
  • Fuite de gaz vaginaux
  • Bruit vaginaux à la marche
  • Sensation d’ouverture vaginale et de pesanteur

INDICATION DE LIPOFILLING VULVAIRE OU RÉINJECTION DE GRAISSE.

  • Fissure vulvaire douloureuse à répétition (vestibulodynie fissuraire)
  • Cicatrice vulvaire douloureuse (ancienne épisiotomie, chirurgie vulvaire )
  • Rétrécissement et atrophie vulvo-vaginale (lichen sclero atrophique , menopause )
  • Sècheresse vulvo-vaginale (ménopause, cancer du sein sous traitement )
  • Béance vaginale modérée
  • Antécédent de radiothérapie vulvaire
  • Petites lèvres proéminentes
  • Grandes lèvres ayant perdues leur volume

INDICATION DE LA NYMPHOPLASTIE

  • Petite lèvre trop grande, avec gêne esthétique
  • Petite lèvre trop grande, avec gêne fonctionnelle
CHIRUGIE INTIME DE LA VULVE

BÉANCE VULVO VAGINALE

Sur 100 femmes de moins de 50 ans, 40 % ont signalé une gêne liée à ce dernier, problème dont le diagnostic est uniquement clinique.

Le syndrome du relâchement vaginal, également dénommée laxité vaginale, est une pathologie qui se caractérise par l’altération de forme du vagin. Les béances vulvo-vaginales peuvent être des séquelles des accouchements.

Elles se manifestent par une sensation de relâchement vulvaire et ou vaginale , avec parfois diminution des sensations lors des rapports sexuels, l’existence de gaz vaginaux et qui peuvent être la source d’une insatisfaction sexuelle et d’un inconfort quotidien.

A l’examen clinique on peut constater une augmentation de la taille de l’orifice vulvaire et une plus grande laxité des parois du vagin. Il existe souvent un relâchement des muscles du périnée (muscles releveurs de l’anus) et peut y être associé un prolapsus génital (descente d’organe).

COMMENT LE TRAITER ?

Le traitement de ces problèmes commence par une rééducation adaptée par un kinésithérapeute ou une sage femme. Une approche sexologique ou psychologique peut aussi être nécessaire.

Le laser CO2 ou la radiofréquence est également proposé dans cette indication, même si la technique ne comporte pas de risque des études sont en cours pour valider cette indication. Le centre l’AVANCEE est équipé de ce type de technologie, n’hésitez pas en en parler a votre médecin.

TRAITEMENT CHIRURGICAL DE LA BÉANCE VULVAIRE ?

Votre médecin vous a proposer un chirurgie pour béance vulvo vaginale , vous intégrerez le parcours de soin de l’AVANCEE.

INDICATION D’UNE VULVO VAGINOPLASTIE CHIRURGICALE : REPARATION DE LA BEANCE VULVO VAGINALE

  • Sensation de relâchement vaginale
  • Diminution de la sensation pendant les rapports
  • Fuite de gaz vaginaux
  • Bruit vaginaux à la marche
  • Sensation d’ouverture vaginale et de pesanteur

La correction chirurgicale peut être nécessaire et donne de bons résultats. Elle peut se faire au moyen d’interventions correctrices (vaginoplastie, vulvopastie).

La chirurgie est réalisée le plus souvent en Ambulatoire sous anesthésie générale. L’objectif est de reconstruire la vulve afin de restaurer la taille de l’introit vaginal. Et une remise en tension des paroi vaginale. Il existe très souvent une reconstruction des muscles périnéaux.

Dans certain cas modéré, la radiofréquence put être utilise pour lutter contre le relâchement avant d’envisager une intervention chirurgicale.

EN PRATIQUE

  1. Consultation pré-opératoire : examen gynécologique complet , interrogatoire, précise le diagnostique et confirme l’indication. Une information détaillé est donnée avec les risque de l’intervention.
  2. Chirurgie le plus souvent en ambulatoire , sous anesthésie générale
  3. Arrêt de travail nécessaire de 1 à 3 semaines avec arrêt des rapports et activités physique importantes
  4. Les suites opératoires : Un hématome du périnée peut apparaitre en post opératoire ou une désunion de la cicatrice : votre chirurgien restera à votre disposition en cas de problème
  5. En cas de problème contacter le service de gynécologie : numéro noté sur les ordonnances de sorties.

LIPOFILLING VULVAIRE OU RÉINJECTION DE GRAISSE

Votre médecin vous a proposé un Lipofilling vulvaire , vous intégrerez le Parcours chirurgie du centre l’AVANCEE.

Le lipofilling vulvaire est une technique déjà utilisé dans de nombreux domaines et adapté récemment à la chirurgie intime. Elle consiste en un prélèvement de graisse le plus souvent au niveau abdominale , qui est ensuite réinjecté au niveau vulvaire. Il s’agit d’une greffe de votre propre graisse.

La graisse possède de nombreuses propriétés, elle améliore la trophicité de la peau ( texture, hydratation , souplesse, élasticité), capacité de régénération cellulaire importante, augmente la vascularisation et la production de collagène. Cette technique va permettre d’améliorer le confort et la qualité de vie sexuelle des femmes.

Le principal avantage du lipofilling est que son effet est durable dans le temps, voire définitif contrairement à l’injection d’acide hyaluronique qui a une durée déterminée.

Votre médecin peut vous proposer un Lipofiling vulvaire ou réinjection de graisse pour des indications fonctionnelles ou esthétique :

  • Fissure vulvaire douloureuse à répétition (vestibulodynie)
  • Cicatrice vulvaire douloureuse (ancienne épisiotomie, chirurgie vulvaire )
  • Rétrécissement et atrophie vulvo vaginale (lichen sclero atrophique , menopause )
  • Sècheresse vulvo-vaginale (ménopause, cancer du sein sous traitement )
  • Béance vaginale modéré
  • Antécédent de radiothérapie vulvaire
  • Petites lèvres trop proéminente
  • Grandes lèvres ayant perdu leur volume

Il s’agit d’une intervention qui se réalise le plus souvent en ambulatoire, une interruption de travail courte est nécessaire parfois, il faut éviter les rapports et activités physique pendant 3 semaines.

NOTE D’INFORMATION LIPOFILLING VULVAIRE

 

NYMPHOPLASTIE (CHIRURGIE REPARATRICE DES PETITES LEVRES)

La nymphoplastie est une diminution de la taille des petites lèvres. Elle est réaliser lorsque la taille est jugé trop excessive par la patiente pour des raisons fonctionnelles, esthétique , ou psychologique. Occasionnellement si elles sont très volumineuses ou bien asymétriques elles peuvent induire une gène fonctionnelle (pratique sportive, habillement).

La correction chirurgicale est possible (nymphoplastie de réduction). Elle consiste a retiré la partie jugé excédentaire. Votre chirurgien vous guidera sur la taille à réduire et décidera en de la technique en fonction de vos demandes.

Il s’agit d’une intervention réalisé sous anesthésie générale ou locale, au bloc opératoire. Cette intervention est le plus souvent réalise en ambulatoire.

Elle va nécessité une interruption des activités professionnelles pendant une dizaine de jours . Les activités sportives et sexuelles ne seront repris que 3 à 4 semaines après la chirurgie.

CHIRUGIE INTIME DE LA VULVE 1

INJECTION ACIDE HYALURONIQUE

Les injections d’acide hyaluronique apporte une souplesse et une hydratation à la muqueuse, bien plus importante que les crèmes locales, grâce a ses pouvoirs très absorbant de l’eau.

Ces injections peuvent être indiqué si vous souffrez de :

  • Sécheresse vulvo-vaginale (menopause, cancer sous traitement, antécédent de radiothérapie)
  • Fissure vulvaire douloureuse à répétition
  • Cicatrice vulvaire douloureuse (ancienne épisiotomie, chirurgie vulvaire)
  • Rétrécissement et atrophie vulvo-vaginale (lichen sclero atrophique, menopause)

Elle permet d’augmenter la production de collagène et d’améliorer le confort et la qualité de vie sexuelle des femmes. Elle fonctionne rapidement et aucun arrêt de travail ni d’hospitalisation n’est nécessaire, en revanche son efficacité dans le temps est limité.

MODALITÉS

  • Injection sous anesthésie locale dans le vestibule et le 1/3 inférieur du vagin après pose d’anesthésique locaux
  • Aiguille 27g ou 30g
  • Efficace 9-12 mois, puis annuellement

AVANTAGES

  • Facile à réaliser et peu douloureux
  • Efficacité rapide

INCONVENIENTS

  • Zone limitée au 1/3 inferieur du vagin postérieur et au vestibule : pas de traitement de tout le vagin
  • Peut induire une douleur : difficile à réaliser chez les patientes douloureuses chroniques
  • Non pérenne dans le temps
Equipe médicale Christophe AMIEL
Chirurgie gynécologique et mammaire
PRENDRE RDV
Eric BAUTRANT 2 Eric BAUTRANT
Chirurgie gynécologique et mammaire
PRENDRE RDV
Christine LEVEQUE Christine LEVEQUE
Chirurgie gynécologique et mammaire
PRENDRE RDV